TÉLÉCHARGER JAR HIBERNATE GRATUIT

Ce code affiche une en tête et un pied de page HTML. Notez que les méthodes get et set pour la collection sont maintenant protégées – ceci permet à des classes du même paquet et aux sous-classes d’accéder encore aux méthodes, mais empêche n’importe qui d’autre de mettre le désordre directement dans les collections enfin, presque. Voici un exemple de requête HQL: Tant qu’ils sont dans un état persistant , c’est-à-dire, liés à une Session Hibernate particulière c-à-d qu’ils ont juste été chargés ou sauvegardés dans une unité de travail , Hibernate surveille les changements et exécute le SQL correspondant. Cela vous laisse la liberté de séparer votre code en couches et d’accéder à la SessionFactory par le moyen que vous voulez. L’infrastructure de ce didacticiel est complète – et nous sommes prêts à effectuer un travail réel avec Hibernate.

Nom: jar hibernate
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 7.46 MBytes

Ci-dessous mon généré manifeste: Le cache ne contient en fait qu’un ObjectGrid côté client provenant du service de catalogue. Pour plus d’informations, reportez-vous aux rubriques Démarrage des serveurs autonomes qui utilisent le transport ORB et Démarrage des serveurs de conteneur qui utilisent le transport ORB. Notez que les méthodes get et set pour la collection sont maintenant protégées – ceci permet à des classes du même paquet et aux sous-classes d’accéder encore aux méthodes, mais empêche n’importe qui d’autre de mettre le désordre directement dans les collections enfin, presque. Les types que nous déclarons et utilisons dans les fichiers de mapping ne sont pas, comme vous pourriez vous y attendre, des types de données Java. Une session doit être ouverte avant chaque requête et fermer une fois terminée.

Ce chapitre est un didacticiel introductif destiné aux nouveaux utilisateurs d’Hibernate. Nous commençons avec une simple application en ligne de commande utilisant une base de données en mémoire, et la développons en étapes faciles à comprendre.

Configuration du plug-in de mémoire cache Hibernate

Ce didacticiel est destiné aux nouveaux utilisateurs d’Hibernate mais requiert des connaissances Java et SQL. Il est basé sur un didacticiel de Michael Gloegl, les bibliothèques tierces que nous nommons sont pour les JDK 1. Vous uar avoir besoin d’autres bibliothèques pour le JDK 1.

D’abord, nous créerons une simple application Hibernate en console. Nous utilisons une base de données en mémoire HSQL DBdonc nous n’avons pas à installer de serveur de base de données.

Supposons que hibernage ayons besoin d’une petite application jad base de données qui puisse stocker des événements que nous voulons suivre, et des informations à propos des hôtes de ces événements. La première chose que nous faisons est de configurer notre répertoire de développement et de mettre toutes les bibliothèques dont nous avons besoin dedans.

Téléchargez la distribution Hibernate à partir du site web d’Hibernate. Il devrait ressembler à ça:. Ceci est l’ensemble minimum de bibliothèques requises notez que nous avons aussi copié hibernate3. En fait, log4j n’est pas requis mais préféré par beaucoup de développeurs.

Ensuite, nous créons une hibegnate qui réprésente l’événement que nous voulons stocker dans notre base de données. Notre première classe persistante est une simple classe JavaBean avec quelques propriétés:. Ceci est la conception recommandée – mais pas nibernate. Hibernate peut aussi hibernatr aux champs directement, le bénéfice des méthodes d’accès est la robustesse pour la refonte de code.

Le constructeur sans argument est requis pour instancier un objet de cette classe via reflexion. Hibernaet propriété id contient la valeur d’un identifiant unique pour un événement particulier. Jarr les classes d’entités persistantes ainsi que les classes dépendantes de moindre importance auront besoin d’une telle propriété identifiante si nous voulons utiliser l’ensemble complet des fonctionnalités d’Hibernate.

En fait, la plupart des applications surtout les applications web ont besoin de distinguer des objets par des identifiants, donc vous devriez considérer ça comme une fonctionnalité plutôt que comme une limitation. Cependant, nous ne manipulons généralement pas l’identité d’un objet, dorénavant la méthode setter devrait être privée. Seul Hibernate assignera les identifiants lorsqu’un objet est sauvegardé.

  TÉLÉCHARGER WOW CARTOGRAPHE 1.10 GRATUIT

Vous pouvez voir qu’Hibernate peut accéder aux méthodes publiques, privées et protégées, ainsi qu’aux champs publics, privés, protégés directement. Le choix vous est laissé, et vous pouvez l’ajuster à la conception de votre hiberhate. Le constructeur sans argument est requis pour toutes les classes persistantes ; Hibernate doit créer des objets pour vous en utilisant la réflexion Java.

Le constructeur hibeernate être privé, cependant, la visibilité du paquet est requise pour la génération de proxy à l’exécution et une récupération des données efficaces sans instrumentation du bytecode. Placez ce fichier source Java dans un répertoire appelé src dans le dossier de développement. Ce répertoire devrait maintenant ressembler à ça:. Dans la prochaine étape, nous informons Hibernate de cette classe persistante. Hibernate a besoin de savoir comment charger et stocker des objets d’une classe persistante.

C’est là qu’intervient le fichier de mapping Hibernate. Le fichier de mapping indique à Hibernate à quelle table dans la base de données hiberrnate doit accéder, et quelles colonnes de cette table il devra utiliser.

Notez que la DTD Hibernate est très sophistiquée. Vous pouvez l’utiliser pour l’auto-complétement des éléments et des attributs de mapping XML dans votre éditeur ou votre IDE.

jar hibernate

Vous devriez aussi ouvrir le fichier DTD dans votre éditeur de texte – c’est le moyen le plus facile d’obtenir une vue d’ensemble de tous les éléments et attributs, et de voir les valeurs par défaut, ainsi que quelques commentaires.

Notez qu’Hibernate ne chargera pas le fichier DTD à partir du web, mais regardera d’abord dans le classpath de l’application. Le fichier DTD est inclus dans hibernate3. Nous omettrons la déclaration de la DTD dans les exemples futurs pour raccourcir le code.

Bien sûr il n’est pas optionnel. Entre les deux balises hibernate-mappingincluez un élément class. Toutes les classes d’entités persistantes encore une fois, il pourrait y avoir des classes dépendantes plus tard, qui ne sont pas des entités mère ont besoin d’un mapping vers une table de la base de données SQL:. Plus loin, nous disons à Hibernate comment persister et charger un objet de la classe Event dans la table EVENTSchaque instance est représentée par une ligne dans cette table.

Maintenant nous continuons avec le mapping de la propriété de l’identifiant unique vers la clef primaire de la table. De plus, comme nous ne voulons pas nous occuper de la gestion de cet identifiant, nous utilisons une stratégie de génération d’identifiant d’Hibernate pour la colonne de la clef primaire subrogée:. L’élément generator imbriqué spécifie la stratégie de génération de l’identifiant, dans ce cas nous avons utilisé incrementlaquelle est une méthode très simple utile surtout pour les tests et didacticiels.

Hibernate supporte aussi les identifiants générés par les bases de données, globalement uniques, ainsi que les identifiants assignés par l’application ou n’importe quelle stratégie que vous avez écrit en extension.

Finalement nous incluons des déclarations pour les propriétés persistantes de la classe dans le fichier de mapping. Par défaut, aucune propriété de la classe n’est considérée comme persistante:.

Pourquoi le mapping de la propriété date inclut l’attribut columnmais pas title? Sans l’attribut column Hibernate utilise par défaut le nom de la propriété comme nom de colonne. Ca fonctionne bien pour title. Cependant, date est un mot clef réservé dans la plupart des bases de données, donc nous utilisons un nom différent pour le mapping.

La prochaine chose intéressante est que le mapping de title manque aussi d’un attribut type. Les types que nous déclarons et hibernaet dans les fichiers de mapping ne sont pas, comme vous pourriez vous y attendre, des types de données Java. Ce ne sont pas, non plus, des types de base de données SQL. Ces types sont donc appelés des types de mapping Hibernatedes convertisseurs qui peuvent traduire des types Java en types SQL et vice versa.

De plus, Hibernate tentera de déterminer la bonne conversion et le jzr de mapping lui-même si l’attribut type n’est pas présent dans le mapping.

  TÉLÉCHARGER SIXAXIS PAIR TOOL GRATUIT GRATUIT

Tapestry – Hibernate

Dans certains cas, cette détection automatique utilisant la réflexion sur hlbernate classe Java pourrait ne pas donner la valeur attendue ou dont vous avez besoin. C’est le cas avec la propriété date. Hibernate ne peut pas savoir si la propriété « mappera » une colonne SQL de type datetimestamp ou time. Nous déclarons que nous voulons conserver des informations avec une date complète et l’heure en mappant la propriété avec un timestamp.

Ce fichier de mapping devrait être sauvegardé en tant que Event. Le nommage des fichiers de mapping peut être arbitraire, cependant le suffixe hbm. La structure du répertoire devrait ressembler à ça:. Nous avons maintenant une classe persistante et son fichier de mapping.

Il est temps de configurer Hibernate. Avant ça, nous avons besoin d’une base de données. En fait, vous avez seulement besoin de hsqldb. Créez un répertoire appelé data à la racine du répertoire de développement – c’est là que HSQL DB stockera ses fichiers de données.

Server dans votre répertoire de travail. Hibernate est la couche de votre application qui se connecte à cette base de données, donc il a besoin des informations de connexion. Les connexions sont établies à travers un pool de connexions JDBC, que nous devons aussi configurer. La distribution Hibernate contient différents outils de gestion de pools de kar JDBC open source, mais pour ce didacticiel nous utiliserons le pool de connexions intégré à Hibernate.

Notez que vous devez copier les bibliothèques requises dans votre classpath et utiliser une configuration de pool de connexions différente si vous voulez utiliser un logiciel de gestion de pools JDBC tiers avec une qualité de production. Pour la configuration d’Hibernate, nous pouvons utiliser hibeenate simple fichier hibernate.

La plupart des utilisateurs préfèrent le fichier de configuration XML:. Nous configurons une SessionFactory d’Hibernate – une fabrique globale responsable d’une base de données particulière.

Les quatre premiers éléments property contiennent la configuration nécessaire pour la connexion JDBC.

Download hibernate-envers-4.1.4.final-sources.jar : hibernate envers « h « Jar File Download

L’élément property du dialecte spécifie quelle variante du SQL Hibernate va générer. La gestion automatique des sessions d’Hibernate pour les contextes de persistance sera détaillée très vite. Cela peut bien sûr aussi être désactivé en supprimant l’option de configuration ou redirigé vers un fichier avec l’aide de la tâche Ant SchemaExport. Finalement, nous ajoutons le s fichier s de mapping pour les classes persistantes.

Copiez ce fichier dans le répertoire source, il terminera dans la racine du classpath. Hibernate cherchera automatiquement, au démarrage, un fichier appelé hibernate. Nous allons maintenant construire le didacticiel avec Ant.

jar hibernate

Vous aurez besoin d’avoir Ant d’installé – récupérez-le à hibeernate de la page de téléchargement de Ant. Comment installer Ant ne sera pas couvert ici.

Référez-vous au manuel d’Ant. Après que vous aurez installé Ant, nous pourrons commencer à créer le fichier de construction.

jar hibernate

Cela dira à Ant d’ajouter tous les fichiers du répertoire lib finissant par. Cela copiera aussi tous les fichiers source non Java dans le répertoire cible, par exemple les fichiers de configuration et de mapping d’Hibernate. Si vous lancez Ant maintenant, vous devriez obtenir cette sortie:.

Il est temps de charger et de stocker quelques objets Eventmais d’abord nous devons compléter la configuration avec du code d’infrastructure. Nous devons démarrer Hibernate. Ce démarrage inclut la construction d’un objet SessionFactory global et le stocker quelque part facile d’accès dans le code de l’application. Une SessionFactory peut ouvrir des nouvelles Session s. Une Session représente une unité de travail simplement « threadée », la SessionFactory est un objet global « thread-safe », instancié une seule fois.

Nous créerons une classe d’aide HibernateUtil qui s’occupe du démarrage et rend la gestion des Session s plus facile.